Créer un site internet

Une avance en URSS très rapide mais très courte

L'URSS s'est très vite intéressée à l'informatique. Et pour cause le conflit idéologique que l'URSS avait avec les États-Unis. Ce conflit a évolué vers un conflit plus concret et l'URSS devait maintenir son influence au moins sur une partie de l'Europe pour pouvoir suivre dans la lutte. Pour ce faire, le régime avait besoins de moyen d'indexer des nouveaux pays ou tout du moins de garder une influence sur les pays du bloc soviétique. Ainsi durent-ils développer de nouvelles armes pour ce faire mais également instaurer un climat persuasif face aux États-Unis. Donc c'est d'abord à des fins militaires que l'informatique a été développée en URSS.

Mais l'informatique de manière générale a été développée par trois secteurs privilégiés : militaire mais également par le secteur scientifique ; notamment dans le domaine énergétique, inclus dans les grands projets d'État ; et le secteur commercial. En l’occurrence, l'URSS suit une forte doctrine, assez radicale, communiste donc la recherche ne gêne pas tant qu'elle ne touche pas à la sécurité de l'État mais le bloc ne développe presque pas son commerce. Les ordinateur développés étaient vendu soit à des laboratoire soit à des universités. Donc on a pu observer qu'il n'y avait peu ou pas du tout d'élargissement au grand public de ces nouvelles technologies.

 

L'informatique en URSS a d'abord connu un développement très rapide grâce à la pression gouvernementale qui avait créé deux instituts dans les années 20, l'institut ingénierie et l'institut électrotechnique de l'Union, instituts ayant formé les ingénieurs permettant la jonction entre théorie et pratique et ainsi créer les premiers ordinateurs russes, ordinateurs qui vont servir notamment dans le domaine militaire et scientifique comme par exemple les calculs nécessaires à la mise au point de la bombe atomique russe.

De plus l'URSS a également bénéficié d'école de mathématiques très performantes ce qui a permit l'élaboration d'algorithmes performants et a ainsi doté l'URSS d'un armement efficace face aux États-Unis.

Ainsi on peut parler des deux décennies 1950-70 d' « âge d'or » de l'informatique russe, supérieure à celle étasunienne du fait de l'important investissement dans le domaine des militaires et des scientifiques' poussés par la rivalité USA/URSS

 

Mais la politique de l'URSS face aux États-Unis la force à garder la plupart des avancées secrètes. Cela a pour conséquence qu'aucune entreprises ou particulier n'a pu aider à l'élaboration ou à l'amélioration de l'informatique et ainsi aucune véritable innovation a été apportée. De plus la géographie du territoire fait que les différents espaces donc les centres de recherches et de développement ont du mal à communiquer sur les différentes innovations, avancées, découvertes. Cela a provoqué l'achat par l'URSS d'IBM 360, ordinateur étasunien, Prélude d'une défaite dû à la politique.

Mais les défauts de l'URSS ne s’arrêtent pas là. En effet ils ont considéré que la miniaturisation du matérielle était obsolète et se sont principalement concentrés sur des monstres calculateurs certes puissants mais très spacieux, gourmand en énergie et relativement peu modulable. Ainsi, durant le début des années 70, ils vont rater un énorme tournant de l'histoire de l'informatique qu'est la micro-informatique et ne vont rattraper ce retard qu'à la fin de la décennie.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site